Icône Rechercher

Rechercher

Image traduction

Traduction

Rechercher sur le site :

French
English
Spanish

Publications récentes

Rayonnement

Le portrait du fondateur : le pasteur Yvon Charles
Le portrait du fondateur : le pasteur Yvon Charles

Le Centre Missionnaire a vu le jour au début des années soixante. Il a été fondé par le pasteur Yvon Charles, fidèlement épaulé et soutenu par son épouse Anne-Marie ; dans le but de prouver modestement la réalité de l'existence de Dieu sur le terrain concret des...

Témoignages

Emile Louédin
Emile Louédin

« La période de Mai 68, qui a tant marqué notre société, a influencé profondément toute une partie de ma vie : Pour moi, qui étais alors jeune médecin, et catholique engagé, il s’agissait d’abord d’un combat pour la justice sociale : Nous voulions partir, à quelques...

Rencontres

Le prophète Martinus Bjerre & le pasteur Yvon Charles
Le prophète Martinus Bjerre & le pasteur Yvon Charles

"Le prophète Martinus Bjerre (né le vendredi 10 avril 1896), a été jusqu'à sa mort, (survenue à Odense le 28 mai 1969, à l’âge de 73 ans), pasteur de l'Église Apostolique du Danemark. Il laisse derrière lui des traces profondes et nombreuses, tout particulièrement...

Missionnaire Hans HODDENBAGH :

« Le CMEB est exemplaire parmi les églises en France »

l
5 mai 2021

HOLLANDE

  Hans et Diet Hoddenbagh travaillent pour la Wycliffe Bible Translators Association des Pays-Bas depuis 1984 et pour l’organisation sœur internationale SIL.

Pasteur-missionnaire, Hans a été directeur (non rémunéré) de la Dutch Wycliffe Organization pendant deux périodes. Diet participe aux travaux du bureau de Wycliffe à Driebergen depuis de nombreuses années. H. Hoddenbagh a particulièrement en charge la coordination des traductions en Afrique francophone, depuis les pays du Sahel jusqu’à Madagascar.

En collaboration avec des traducteurs locaux, des sociétés bibliques et des églises en Afrique et avec le soutien d’amis et d’églises aux Pays-Bas, ils ont contribué à la réalisation de deux Nouveaux Testaments. En 1993, le Nouveau Testament a été achevé en langue Fon, une langue parlée par près de deux millions de personnes au Bénin, en Afrique de l’Ouest. En 1996, le Nouveau Testament en langue kabiyé a été achevé au Togo. La Bible, livre le plus traduit et le plus lu au monde, est actuellement disponible en intégralité dans 542 langues, et en partie dans près de 3000 langues… Voici leur témoignage :

PRÉSENTATION

Hans & Diet Hoddenbagh

  Nous nous appelons Hans et Diet Hoddenbagh, je suis né à La Haye (Hollande) en 1955, mon épouse est née à Johannesburg (Afrique du Sud). Nous avons deux filles, mariées, et cinq petits-enfants. Je suis conseiller en traduction avec Wycliffe, et Diet est conseillère en gestion de carrière. J’ai connu le Seigneur par mes parents qui étaient des chrétiens pratiquants (ma mère a 100 ans, mon père est décédé) et je me suis fait baptiser en bas âge, à 11 ans, suite à une discussion sur la crise en Cuba, à l’époque.

Je suis conseiller en traduction de la Bible, surtout pour ce qu’il y a de l’exégèse et de la sémantique. J’ai eu à travailler dans une trentaine de langues, surtout en Afrique dite ‘francophone’ mais qui est en réalité une région riche en langues et dialectes. Nous avons commencé au Bénin, en 1987, dans la langue fon, berceau du vaudou, et qui est parlée par environ deux millions de personnes. Le Nouveau Testament fut publié en 1993 avec des réimpressions quasiment chaque année. La Bible entière fut publiée en 2013 et se diffuse à merveille : gloire au Seigneur ! Après j’ai donc pu utiliser l’expérience acquise pour d’autres langues dans d’autres pays. J’ai surtout eu à cœur d’inviter des collègues africains à se former, dont certains me dépassent déjà en qualités et en expérience.

C’est un processus assez compliqué, mais cela permet de vérifier des textes sans connaître la langue, par des retraductions orales comme écrites en français, par des locuteurs qui ne font pas partie de l’équipe de traduction. On pose des questions sur le sens du texte, ou sur la concordance, sur la ponctuation, les mots-clés, etc. Je ne peux pas travailler sans mon ordinateur, qui me donne le grec, l’hébreu, des dictionnaires, des commentaires ainsi de suite. Je ne commence aucune session sans demander au Seigneur de nous guider par l’Esprit Saint.

Merci pour votre soutien dans la prière, car actuellement il y a près de 2 700 projets de traduction actifs dont une assez grande partie dans des pays fermés à l’Évangile !

Et si je peux donner un conseil, ce serait de comparer les différentes versions de la Bible qui sont disponibles en français. Ceci peut être un exercice enrichissant…

H. Hoddenbagh au Togo
N.T en Kabiyè (traduit par H.H)
H.H avec un carton de Nouveau Testament traduit

LE CENTRE MISSIONNAIRE DE CARHAIX

J’ai connu le Centre Missionnaire de Carhaix par une visite, un week-end, par l’un de mes amis, Nicolas Mena, qui était étudiant à l’institut pastoral du Centre Missionnaire. J’ai fait le voyage depuis la Hollande aller-retour juste pour aller le voir et l’encourager, et j’étais agréablement surpris de le voir dans de très bonnes conditions ! J’étais bien agréablement surpris par : les lieux, l’ambiance, la caravane d’exposition biblique avec l’histoire de la Bible, le culte de dimanche, la sérénité, l’accueil, le séjour gratuit, les repas en commun… Le frère Nicolas (du Togo) avait également été bien accueilli et fut très content de son séjour et des cours suivis.

J’ai juste fait une fin de semaine en plein hiver. J’ai eu des entretiens, surtout avec Nicolas Mena, mais aussi avec des responsables de la formation dans leur librairie. On a fait des promenades dans les alentours et comme je l’ai dit en haut j’ai assisté au culte le dimanche qui m’a profondément touché.

J’ai surtout et avant tout été encouragé du fait qu’en France, qui est pour moi un pays peu évangélisé, un tel témoignage existe ! Aussi d’avoir la vision de former des Africains pour leur ministère me montre que le Centre Missionnaire estime – à juste titre – beaucoup leur importance.

(De gauche à droite) Emmanuel Bamogo, Hans Hoddenbagh et Nicolas Mena

J’ai beaucoup apprécié la prédication ce dimanche matin par le pasteur Yvon Charles. Je ne me rappelle plus du sujet car cela fait un bon moment. Je me rappelle pourtant bien de la sérénité pendant le culte et d’une vie de prière qui règne dans cette communauté. Être pasteur n’est pas chose facile. J’ai toujours dit que je ne pourrais pas faire ce genre de travail. C’est vraiment un appel. Un jour tu dois faire acte de présence à un mariage, le lendemain tu dois présider un enterrement, consoler la famille du défunt. Il faut en plus toujours négocier entre les différentes parties qui existent souvent dans une église.

Je dis donc : courage mes chers frères pasteurs du CMEB ! Le Seigneur saura récompenser au centuple Ses serviteurs !

Le Centre Missionnaire de Carhaix est exemplaire parmi les églises en France. Je connais d’ailleurs aussi pas mal d’églises dites « assemblée des frères » dans la région de Lyon et du plateau qui sont très engagées pour l’Évangile. Elles nous soutiennent par leurs prières et par des dons. En Afrique je trouve que les églises, petites et grandes, sont souvent très engagées et courageuses ! Les frères et sœurs s’y mettent, quotidiennement. Leur foi est souvent vivante et efficace, malgré leurs souffrances, malgré la pauvreté. Ils ont une vie de prière qui incite à les imiter !

Les membres et les dirigeants du Centre Missionnaire de Carhaix cherchent à vivre en communauté qui plaît au Seigneur. Je recommande ce Centre Missionnaire, la région est en plus jolie donc si vous avez l’occasion, passez une fin de semaine chez eux et vous serez bénis !

Bien fraternellement en Jésus-Christ !

Hans HODDENBAGH

Missionnaire et conseiller en traduction de la Bible

Wycliffe Bible Translators Association (Pays-Bas)